C’est un oui à l’initiative Monnaie pleine

Surprise chez les Verts jurassiens: l’assemblée générale extraordinaire organisée le 18 mai 2018 à Porrentruy a accepté l’initiative Monnaie pleine, contrairement à la plupart des partis. Jean- Marc Comment, porte-parole des Verts jurassiens, estimé que voter oui serait «un signal intéressant de la part de notre parti». Même remarque de la part de la députée Erica Hennequin. Les Verts jurassiens ont accepté hier soir cette initiative par dix voix pour, une voix contre et cinq abstentions.

Les Verts jurassiens appellent à voter non à la loi sur les jeux d’argent. Ils étaient onze à voter non et cinq personnes se sont abstenues.

Ils on accepté l’initiative cantonale PCSI sur les prestations complémentaires aux familles par 14 oui et deux abstentions. À l’unanimité, ils ont voté non au contre-projet.

Ils ont également accepté, cette fois-ci à l’unanimité, de soutenir le référendum contre la surveillance des bénéficiaires d’assurances sociales.

Consultation Ordonnances nucléaires

Les Verts jurassiens rejètent la révision des ordonnances dans le domaine du nucléaire (Ordonnance sur l’énergie nucléaire, Ordonnance sur les hypothèses de risque, Ordonnance sur la mise hors service d’une centrale nucléaire).

 La révision abaisse les exigences en matière de sécurité des centrales nucléaires suisses (CN). Les réacteurs peuvent suffire aux nouvelles exigences proposées pendant encore des décennies, sans qu’il soit nécessaire de procéder à des investissements significatifs dans le domaine de la sécurité. De fait, il s’agit d’une prolongation de la durée d’exploitation, qui contrevient à la Stratégie énergétique 2050, largement soutenue par la population, et au principe « poursuite de l’exploitation tant qu’elle est sûre », valable en Suisse pour la sécurité nucléaire.

La révision augmente d’un facteur 100 la dose de radiation admissible pour les accidents fréquents et rares, exposant la population à des risques radiologiques intolérables.

La révision limite le champ d’application des critères de mise hors service à une défaillance du refroidissement du cœur. Ceci revient à supprimer, dans les ordonnances existantes, des enseignements primordiaux tirés de la catastrophe de Fukushima. 

Assemblée générale ordinaire 2018

Les Verts jurassiens se sont réunis en assemblée générale ordinaire le 10 mars 2018 à Delémont.

Ils ont nommé leur bureau et leurs délégués au parti suisse.

Ils ont approuvé les comptes 2017 qui finissent sur un bilan positif et pris connaissance des activités 2017. Le parti a aussi pu enregistrer une augmentation du nombre de ses membres. Lors de nombreuses votations, les prises de position du parti ont correspondu au résultat des votes dans le canton du Jura.

Ils sont contents de la progression enregistrée lors des élections communales 2017.

Enfin, ils ont approuvé le budget 2018 et discuté des activités 2018.

Consultation fédérale relative aux dépôts de déchets radioactifs en couches géologiques profondes

La majorité de la population jurassienne (53,67%) a rejeté la poursuite de l’étude pour le site d’enfouissement des déchets nucléaires de Jura-est. Elle montre qu’elle ne fait pas confiance au Gouvernement et à la majorité des partis politiques. La population jurassienne a fait de mauvaises expériences avec l’enfouissement de déchets que ce soit à Bonfol ou à St-Ursanne. Elle a besoin d’être convaincue que la solution proposée soit étudiée avec l’apport d’experts indépendants de la Nagra et en tenant compte des expériences internationales. Des solutions autres que l’enfouissement, comme par exemple le stockage pérenne sur le site d’une centrale désaffectée, doivent aussi être envisagées.

Nous attendons maintenant qu’un débat démocratique ait lieu à ce sujet. La population est capable de discuter de sujet difficile. Le débat sur la géothermie en Haute-Sorne le prouve.

Les Verts jurassiens rappellent qu’ils sont toujours pour la recherche d’une solution suisse au stockage pérenne des déchets nucléaires malgré le résultat de cette votation.

Les Verts jurassiens demandent aussi qu’une date finale d’exploitation des centrales nucléaires soit décidée. Plus nous arrêtons tôt, moins nous produirons de déchets.

« Articles Précédents