Réflexion demandée sur l’école de 2030


Warning: Illegal string offset 'filter' in /home/clients/fd8e35f68e627d052e1108f015227e36/web/site-2015-today/wp-includes/taxonomy.php on line 1372

Quelles orientations pour l’école de demain? Un postulat du PCSI demande au Gouvernement jurassien de se pencher sur la question. Le texte, accepté à une large majorité le 26 octobre, invite l’exécutif à prendre contact avec la HEP-BEJUNE et d’autres instances pour définir une stratégie et des moyens, notamment informatiques à mettre en oeuvre. Le Groupe Verts et CS-POP s’est exprimé lors du débat parlementaire, craignant l’avènement d’une école purement utilitaire, et virtuelle : 

« De l’avis du groupe Verts et CS-POP, ce que propose Jean-Daniel Tschan se réalise déjà quotidiennement dans nos écoles :

  • Les outils informatiques sont utilisés lorsque c’est nécessaire à tous les degrés, dès la première Harmos jusqu’à la onzième. Faut-il les renforcer ? Les nouvelles technologies doivent certes être maîtrisées, mais elles doivent surtout rester des outils. Comme de grandes firmes technologiques (Apple, Microsoft, HP etc.) voient d’un très bon œil cette évolution des mœurs, attention à nous les politiques et à la société en général, de ne pas devenir soumis et voir nos enfants devant des écrans de 8h20 à 15h30. Pensons aussi à soutenir Caran d’Ache, outil qui, grâce à la prise de notes, permet de mieux retenir ce que l’on étudie… et permet de dessiner…
  • Tous les enfants doivent avoir envie d’apprendre, certes, malgré certaines difficultés (dysorthographie, dysplasie, dyslexie etc.). Ces élèves sont entendus au mieux par les enseignant-e-s, les enseignant-e-s de soutien, les conseillers-ères pédagogiques et les psychologues scolaires. On doit, avant l’utilisation de la technologie, en priorité penser à leurs difficultés et prendre soin d’eux, avec parfois des configurations familiales en souffrance, en changement. L’école continuera, comme elle essaie de le faire déjà, de permettre à ce que tous les élèves soient épanouis et soient en réussite scolaire.

En fin de compte, l’école doit surtout créer une capacité de réfléchir et de communiquer. Elle ne doit pas être utilitaire et virtuelle, car elle risque de laisser trop d’élèves sur le côté de la route. »

Share Button