Comité jurassien pour la sortie du nucléaire créé


Warning: Illegal string offset 'filter' in /home/clients/fd8e35f68e627d052e1108f015227e36/web/site-2015-today/wp-includes/taxonomy.php on line 1372

La Suisse doit se passer de l’atome d’ici 2029. Un comité jurassien en faveur de la sortie du nucléaire s’est créé le 17 octobre 2016 à Delémont, en vue de la votation fédérale du 27 novembre. Il a présenté ses arguments à la presse jurassienne ce vendredi. Sur la photo: Marc Ribeaud (PS), Suzanne Maître-Schindelholz (PCSI), Philippe Riat (AJUNN), Erica Hennequin (Verts), Philippe Siraut (PEV)

Créé à l’initiative de l’AJUNN, le comité est composé des Verts, du PS, du PEV, du PCSI et de CS-POP. En font également partie le WWF, Pro Natura, l’ATE, Greenpeace, Grands-parents pour le climat, le Collectif altermondialiste et UNIA. Il est co-présidé par la députée du PCSI Suzanne Maître-Schindelholz et le conseiller national socialiste Pierre-Alain Fridez.

L’initiative soumise au peuple le 27 novembre, lancée par les Verts, exige l’arrêt d’exploitation des centrales nucléaires après 45 ans de fonctionnement, soit d’ici à 2029. Trois des cinq installations du pays – Beznau I et II ainsi que Mühleberg – devraient ainsi cesser leur activité dès l’année prochaine. La stratégie énergétique 2050 votée par les Chambres fédérales prévoit, elle, une fin progressive du nucléaire mais sans fixation de délai.

Le comité jurassien met en avant les dangers liés à la sécurité pour défendre l’initiative. Pour la députée Verte Erica Hennequin, les risques sont « particulièrement élevés » car les centrales suisses ne sont « pas en bon état et doivent être rééquipées, ce qui coûte de plus en plus cher ». Elle estime également que l’IFSN, l’Inspection fédérale pour la sécurité nucléaire, « n’a pas les moyens de s’imposer » face aux exploitants.

Suzanne Maître-Schindelholz a insisté, pour sa part, sur l’importance des énergies vertes pour remplacer l’atome: « sortir du nucléaire, c’est donner un signal clair pour le départ de l’ère du renouvelable ». Elle a précisé que 40’000 projets énergétiques liés aux énergies renouvelables étaient prêts à être lancés dans le pays.

Le tout nouveau comité a profité de l’occasion pour dénoncer la décision de BKW de ne plus racheter le courant vert que 4 centimes aux producteurs, contre 11 jusqu’à présent. Une décision qui ne favorisera pas la transition énergétique, et qui intervient en pleine campagne pour la sortie du nucléaire!

Les Verts Jurassiens (avec des reprises de RFJ)

Share Button