Du colza plutôt que de l’huile de palme


Warning: Illegal string offset 'filter' in /home/clients/fd8e35f68e627d052e1108f015227e36/web/site-2015-today/wp-includes/taxonomy.php on line 1372

colzaLa Suisse négocie actuellement un accord de libre-échange avec la Malaisie. Ce grand producteur d’huile de palme a déjà augmenté ses exportations vers la Suisse ces dernières années. Et le colza, culture emblématique de la Suisse, et du canton du Jura, s’en trouve menacé. La députée Verte Erica Hennequin s’en est émue dans une résolution interpartis adressée au Gouvernement jurassien.

Dans le cadre de la ratification de cet accord, la Confédération tente de négocier que l’huile de palme importée soit labellisée RSPO (table ronde pour l’huile de palme responsable). Mais nombre d’organisations et d’associations ne croient pas à ces labels qui, notamment, n’empêchent pas la déforestation dans le sud-est asiatique.

Selon l’Office fédéral des douanes, ces cinq dernières années, les importations totales d’huile de palme provenant de Malaisie sont passées de 11% à 46%. Elle a multiplié par quatre la quantité qu’elle exporte vers la Suisse.

Les associations paysannes, de consommateurs, de développement, de protection de l’environnement et de la santé ont déjà lancé des pétitions pour que l’huile de palme soit exclue de l’accord.

L’huile de colza est réputée pour sa qualité nutritionnelle, ce qui n’est de loin pas le cas de l’huile de palme. Le colza est très bien intégré à la rotation des cultures dans nos régions et sa disparition pourrait carrément créer des déséquilibres alors que les plantations de palmiers à huile en Malaisie se font au détriment de l’agriculture paysanne et des forêts tropicales. Cela porte préjudice à la biodiversité végétale et animale et provoque des conséquences sociales calamiteuses. À la concurrence directe avec le colza s’ajoute le conflit avec le beurre. Alors que nous avons de la peine à écouler nos matières grasses animales et que l’industrie substitue le beurre par de l’huile de palme pour des raisons économiques, la situation s’aggraverait et pousserait l’exportation à bas prix du beurre suisse.

Ainsi, le Parlement jurassien charge le Gouvernement d’intervenir auprès des autorités fédérales afin d’exclure l’huile de palme de l’accord de libre-échange actuellement en négociation avec la Malaisie.

Le 25 mai 2016, Erica Hennequin

Share Button