Table Ronde sur l’assainissement des finances cantonales


Warning: Illegal string offset 'filter' in /home/clients/fd8e35f68e627d052e1108f015227e36/web/site-2015-today/wp-includes/taxonomy.php on line 1372

Pourquoi les Verts y participent !

Les Verts ont donc décidé, à une faible majorité de participer à la Table Ronde. Ils seront représentés par Maryse Villars, membre du bureau des Verts jurassiens et par Hansjörg Ernst, député suppléant.

La forte minorité opposée à la participation du parti écologiste invoque trois arguments:

1) les propositions seront votées à la majorité. Un parti d’opposition tel que le nôtre n’a aucune chance de faire accepter ses propositions. 2) Les accords ne lieront que les participant-es et non les partis qu’ils représentent, ils n’ont donc aucune portée véritable, et enfin 3) les discussions se déroulent de façon confidentielle, ce qui est contraire à l’essence même du débat démocratique.

Dans la gestion financière comme ailleurs, la durabilité est un principe élémentaire. Laisser aux générations futures le soin de régler nos dettes qui gonflent d’année en année est impensable et irresponsable.

Il faut donc prendre des mesures et en même temps conduire une véritable politique écologique et sociale.

C’est donc dans cette optique que nous allons défendre nos idées et faire des propositions.

Un de nos objectifs principaux sera de défendre voire même d’améliorer les prestations considérées comme indispensables par et pour la population et non de nous focaliser sur la seule recherche des économies. Il est hors de question de niveler par le bas l’ensemble des prestations et de foncer  tête baissée dans le « moins d’état ».

Nous nous engagerons pour une saine gestion et une véritable transparence financière et pour que ce ne soit pas la seule la fonction publique et les plus démunis  qui passent à  la caisse.

De plus, il est primordial de réfléchir également à augmenter les entrées. C’est à cette seule condition qu’il sera possible de trouver un équilibre.

Il est à souligner que la mise en place de la Table ronde a commencé de manière confuse. En effet, nous n’avons pas été directement contactés. Nous avons reçu la copie d’une lettre envoyée par le parti socialiste au Gouvernement jurassien. Dans un premier temps, notre groupe a donc simplement pris connaissance de cet échange de courrier. Etant donné cette circonstance,  la critique selon laquelle nous n’avons pas réagi assez rapidement est totalement injustifiée.

Share Button