28, 34, 40 et maintenant… 60 tonnes?


Warning: Illegal string offset 'filter' in /home/clients/fd8e35f68e627d052e1108f015227e36/web/site-2015-today/wp-includes/taxonomy.php on line 1409

Jusqu’à fin 2000, le poids maximum autorisé en Suisse pour les véhicules était de 28 tonnes. A partir de janvier 2001, les 34 tonnes étaient admis, et depuis 2005, les 40 tonnes peuvent circuler dans notre pays.

L’Union européenne autorise depuis 2007 déjà, la circulation de camions de 60 tonnes, à titre d’essai. Elle devrait prendre une décision quant à l’autorisation définitive cette année.

Pour l’instant, la Confédération dit être opposée à l’introduction en Suisse des « gigaliners », ces monstres de 60 tonnes et 25 mètres de long, et pour le moment, elle ne voit pas la nécessité d’intervenir au niveau européen. Or, il faut se rappeler que la position du Conseil fédéral était pareille en ce qui concernait les 40 tonnes. La pression des camionneurs, de l’économie et de l’UE ont conduit à la situation actuelle: après des contingents de 40 tonnes, le feu vert leur a été donné définitivement. Une fois que ces 60 tonnes seront admis en Europe, la Suisse devra tôt ou tard leur accorder le droit de transit.

Les gigaliners sont un danger pour notre santé et notre climat. A charge transportée équivalente, un camion émet jusqu’à trois fois plus de polluants que le train. Ils constituent un danger supplémentaire pour les autres usagers de la route de par leur poids et leur longueur. Ils ne se prêtent pas au trafic combiné et pourraient empêcher le transfert des marchandises de la route au rail tel qu’il a été voulu par le peuple suisse.

Ces véhicules poseront d’autres problèmes, notamment des entraves à la fluidité du trafic, du bruit supplémentaire, des dégâts aux infrastructures routières. D’autre part, ils ne feront qu’encourager et intensifier les transports routiers absurdes comme par exemple la crème suisse transportée en Belgique pour y remplir des doses ramenées ensuite dans notre pays!

D’où les questions suivantes auxquelles nous prions le Gouvernement de répondre :

  • Quelle est sa position concernant la mise en circulation de camions 60 tonnes??
  • Quelles seraient les incidences financières au niveau de l’adaptation des infrastructures routières dans notre canton??
  • Serait-il disposé à intervenir auprès de la Confédération afin que celle-ci manifeste sans tarder son opposition aux 60 tonnes auprès de l’UE??
Share Button